THE BLACK KEYS album "Turn Blue"

20 mai 2014

 

THE BLACK KEYS - Turn Blue (par Carole Gouttenoire)

Cette avec une grande appréhension que je mis le casque d'écoute du disquaire local sur mes délicates oreilles, afin de découvrir le dernier album des Black Keys... Comme bon nombre d'entre vous, j'avais eu l'occasion d'écouter le single « Fever » diffusé de manière compulsive en radio... comme vous, j'ai cru entendre un extrait du dernier U2, comme toi, fan de la première heure, je me suis dit que le duo de l'Ohio prenait la même pente descendante que les Kings Of Leon....

Et puis non! Pas tant que ça! Turn Blue est une succession de 11 titres efficaces serte à la production hyper léchée certainement plus pop que leurs albums précédant El Camino! Mais hors de question pour les Black Keys de revenir en arrière pour satisfaire quelques fans intégristes

On ne peut pas apprécier cet album sans prendre connaissance du témoignage de Patrick Carney – batteur des Black Keys:

« Certains fans nous disent que l’on devrait réaliser un album comme en 2003… Ça fait chier d’entendre ça ! A l’époque, il n’y avait personne à nos concerts. Je le sais : j’y étais ! Faire un album qui ressemblerait à ce que nous produisions il y a dix ans serait la chose la plus facile du monde. Il n’y aurait aucun challenge. La meilleure chose pour un artiste est de travailler selon ses propres règles, quitte à ne pas satisfaire ses fans – mais en espérant que ces derniers suivent l’évolution. Evoluer n’est pas un manque de respect envers son public. » Voilà! C'est dit!

L'album s'ouvre sur l'excellent Weight Of Love, durant 7 minutes, solo guitare et ligne de basse sont au service d'une véritable complainte sur la rupture amoureuse, sujet qui hantera l'album puisque Mr Dan y évoque son récent divorce. On ne le dira jamais assez, les meilleures morceaux sont le fruits de pennes de coeur!

Les Black Keys font la part belle à la mélodie et s'attardent sur un arrangement de plus en plus complexe soignant les détails! Pour preuve les titres « In Time » « Turn Blue Year » et « In Review ».

On reconnaît bien évidemment la patte de Danger Mouse qui les à fait sortir de l'ombre avec Attack & Release en 2008! Depuis, leur collaboration a mené les Black Keys au rang du meilleur groupe Rock « Grand Public » privilégiant l'efficacité à la sincérité! Je ne décortiquerai pas cet album car l'écoute répété ne m'a pas donné envie d'aller creuser le fond, sans doute parce que la forme prend toute la place! Dans un souci d'objectivité il faut écouter « Turn Blue » comme si vous n'aviez jamais entendu les Black keys, ou plutôt comme si c'était un nouveau groupe produit par Dan Auerbach, et là , vous serez sans doute séduit par un disque nuancé alternant entre titres soul, pop, rock tendance guitar hero et quelques ballades pleines de nostalgie et de douceur telle que « Waiting on Words » et la déchirante « In Our Time ».

Turn In Blue est un très bon album se terminant sur le sur-vitaminé « Gotta Get Away » et il serait injuste de reléguer les Black Keys au rend d'artistes vendus, comme le sous entendent certains inquisiteurs du rock! Tout en s'adaptant à l'évolution des tendances ils conservent leur emprunte rugueuse, et garde un charme incontestable! Après tout le secret pour durer n'est ce pas de se réinventer?

WEIGHT OF LOVE

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article